DAS WORT HABEN DIE BENÜTZER / LA PAROLE EST AUX USAGERS

Conçues comme un laboratoire architectural et un modèle d’organisation sociale, les Unités d’habitation de Le Corbusier à Marseille et à Berlin continuent, 50 ans après leur construction, à inspirer des artistes et les passionnés d’architecture. Mais comment vit-on aujourd’hui dans ces véritables utopies de la modernité ?
Le compositeur américain Bill Dietz (Ensemble Zwischentöne) et la scénographe et metteur en scène berlinoise Janina Janke (Oper Dynamo West) se sont interrogés sur les conditions de vie et les histoires individuelles et collectives des habitants de ces deux Unités d’habitation.

Le Corbusierhaus de Berlin et la quasi identique Cité Radieuse à Marseille se situent au centre du projet artistique LA PAROLE EST AUX USAGERS / DAS WORT HABEN DIE BENÜTZER, deux utopies architecturales de la modernité que Le Corbusier réalisera dans les années 50 en France et en Allemagne. Bill Dietz et Janina Janke étudient ces deux immenses « machines d’habitation » – 2012 à Berlin et 2013 à Marseille. Ils collectent des matériaux visuels et sonores dans ces habitations, ainsi que dans leurs environnements et y interrogent les résidents sur leurs histoires de vie et leurs identités. Cette matière sonore (interviews avec les habitants, leur musique préférée, les sons qui habitent le bâtiment et ses alentours, etc.) sera transformée en une composition qui s’inspire de l’unité du « Modulor » inventée par Le Corbusier.

Du 16 septembre au 12 octobre, les artistes sont présents à Marseille pour poursuivre leur enquête en impliquant les habitants dans un processus de création artistique soulevant la question du vivre-ensemble.

Un événement final conclura ce parcours de création. Le public sera invité à découvrir les aboutissants de la rencontre avec les habitants.

En 2014, les deux volets de ce projet artistique seront réunis pour aboutir à une exposition et à l’édition d’un ouvrage bilingue.

Production Oper Dynamo West, Ensemble Zwischentöne et ehrliche arbeit- Freies Kulturbüro.

Coproduction Marseille-Provence 2013 et gmem-CNCM-marseille.

Avec le soutien du Goethe Institut Paris, de l’Association des Habitants de la Cité Radieuse et de la Maison de l’Architecture et de la Ville (MAV) Paca.